Traversée à la nage Getaria-Zarautz 23/07/2017

Le TLT était présent pour la Traversée à la nage Getaria-Zarautz. Florent et Christian nous livrent leurs impressions de course.

Florent:

Sur proposition de Nerea (un jour d’hiver gris et pluvieux, elle nous a vanté la beauté de la traversée…. la plus belle traversée qui existe…) nous voila embarqués, Christian et moi, dans cette aventure que Nerea et Nicolas connaissent bien .

Pour ma part, on ne peut pas dire que la préparation a été très sérieuse, mais bon le jour J est arrivé et quand faut y aller bah faut y aller. Nous avons eu toutes les traductions des documents de courses et les lieux de rendez vous par Nerea. Impossible de se perdre, pourtant on a essayé, mais non, organisation au top Nerea!!!

Donc nous y voila : 10h30 devant le poste de police en maillot de bain et pied nu. On grimpe dans la voiture de notre chauffeur privé (merci à la maman de Nerea pour le transport et la loge privée d’après traversée) et hop direction GETARIA.

Arrivés 10 min plus tard à GETARIA, prêts pour se faire marquer les numéros de dossard …… haaaaaa mierda comme on dit la bas…. c’est quoi mon numéro de dossard maintenant qu’on est en maillot sans aucun papier…. c’est pas la même histoire. Il fallait faire comme Christian « le sage » qui s’était noté son numéro sur la main . Heureusement dans mon malheur, je n’étais pas le seul étourdi, Nerea était dans le même cas, et après avoir parlementé et emprunté un portable à un gars du staff on retrouve nos numéros….ouff!!

Avec tout ça il est déjà 11H20, Laetitia et Maryline nous rejoignent au départ, petite séance photo sous le soleil. C’est là qu’on se dit qu’on aurait dû mettre de la crème….. Puis petit échauffement à sec.

11H30 la première vague part.
11H40 , mon bonnet mes lunettes Go c’est parti … ça bouscule fort , ça tape. Une vague à 500 nageurs ça chatouille un peu … Nico et Nerea m’avaient prévenu que la sortie du port ça allait être costaud, c’était pas des mensonges!! Par contre, ils m’avaient aussi dit qu’après ça se calmerait , que tout le monde allait s’espacer et que ce serait tranquille.
Là avec une vague à 500, ça c’est pas passé comme ça!! Entre ceux qui ont fait le double de la distance car ils zigzaguaient en continue et les costauds hommes et femmes (Je me suis fait malmener par une hockeyeuse subaquatique une machine), je n’ai jamais été seul. Avec en plus un peu de vagues, histoire de te rappeler le bon gout de l’eau salée au fond de la gorge, ça m’a semblé long. Je n’avais aucun repère de temps (oui les montres étaient interdites, en même temps avec la bagarre du départ c’était une bonne idée) et on ne voit l’arrivée qu’à 5 min de la fin.

L’arrivée : d’abord un peu de Body surf avec les vagues (histoire d’en profiter un peu de ces vagues qui n’ont pas été très utiles sur les 2,8km de nage) sur la plage, coquillage et crustacé……. Non et puis surtout un bon gros 100m de cap sur sable mouillé avant de passer la ligne.

Résultat : le 1er termine en 31:47 min
Florent 45:48 min
Nerea et Nicolas : 49:10 min
Christian : 1:02:05
Laetitia et Maryline : 2 coups de soleil !!

C’était super et on a fini en mangeant (à l’espagnol, c’est à dire beaucoup beaucoup!!) tous ensemble sous le soleil. Au top!! A refaire!!

Florent

Christian:

Le T.L.T. chez les basques.                                 

Il y a quelques mois, NEREA nous proposait de participer à la 47ème édition de « la Traversée GETARIA-ZARAUTZ » soit 2850 m en eau libre, à 20 km au sud de San Sébastian.

Ce fut l’occasion d’approcher nos voisins basques.

Grand panneau au centre de ZARAUTZ :

« TOURISTES, N’OUBLIEZ PAS, ICI CE N’EST NI L’ESPAGNE NI LA FRANCE, VOUS ETES EN PAYS BASQUE »

Le ton est donné !

Les inscriptions, les règlements, les directives et les réservations d’hôtel, tout est en langue basque et au mieux en espagnol. Heureusement, Nerea était là.

Veille de la course. Pluie, grosses vagues, température fraiche

1

Vue de la zone d’arrivée, la veille de la course.

Sinon, organisation sans faille du début à la fin. 2500 participants, faut assurer.

Dimanche matin, enfin le soleil, mer peu agitée.

Le transfert de la zone d’arrivée vers le départ à GETARIA se fait en bus : 5 km.

Moment unique à vivre une fois dans sa vie : des centaines et des centaines de personnes, en pleine ville, faisant la queue, vêtues de leur seul maillot de bain, de lunettes de nage, d’un bonnet et attendant le bus. Surnaturel !

Heureusement, la maman de Nerea s’est dévouée pour nous véhiculer jusqu’au port de GETARIA. Là aussi, organizacion perfecto.

Départ en 5 vagues de 500 à 600 nageurs et par couleur de bonnet. D’abord les plus rapides et en suivant les plus lents.

C’est comme cela que Florent s’est mis à l’eau en premier suivi de Nerea et Nico et enfin moi-même qui avait annoncé 1h05.

2

Mise à l’eau sous les applaudissements et encouragements des spectateurs massés sur les digues menant à la sortie du port. Comparativement, l’ambiance au départ du VENDEE GLOBE est reléguée à une sortie d’église à l’occasion d’un mariage.

Il faut nager 150 m pour s’approcher de la ligne de départ matérialisé par une corde tendue à la sortie du petit port.

La passe de sortie est très étroite pour 500 nageurs. Il faut jouer des coudes. On a compris pourquoi les montres bracelets étaient interdits. Sécurité oblige.

Nous voilà enfin en plein océan. Quelques vagues sans importances. Le rythme est pris. Il faut se remémorer les conseils de Nerea sur les trajectoires à prendre. Elle en est tout de même à sa 6ème participation.

A mi-parcours, la houle est plus marquée. La sécurité se fait de plus en plus présente et canalise les nageurs. Certains se rapprochent dangereusement des rochers voulant couper au plus court, et d’autres semblent vouloir rejoindre l’Amérique.

Finalement, virage à droite et nous voilà en vue de ZARAUTZ et de la ligne d’arrivée. Un coup j’te vois, un coup j’te vois pas. Creux impressionnants. La mer remonte et les rouleaux se forment. 300 derniers mètres remuants. Et enfin, on prend pied sur la plage. Encore 200 m à courir. Foule immense, applaudissements basques. Passage sous l’arche d’arrivée, remise de médailles et nous voilà réuni sain et sauf. Surtout moi.

5

Résultats :

Temps du premier : 31’47’’

Florent = 45’ 03’’ soit 520 / 1953 et 146/355 dans sa catégorie

Nicolas = 49’10’’ soit 779/1953 et 197/355 mais problème de puce et surtout il a entendu Nerea. Bravo.

Nerea = 49’10’’ soit 780/1953 et 114/224 dans sa catégorie

Christian = 1h02’’ soit 1719/1953 et 99/130 dans ma catégorie.

On a fini la compétition par un bon repas basque.

Merci à nos deux accompagnatrices, Laëtitia et Marie-Line qui ont assuré la logistique et on beaucoup marché.

Merci encore et bravo à Nerea pour son efficacité dans l’organisation, son aide, ses conseils et sa gentillesse. Mais qu’est-ce qu’elle parle ! Et puis cet accent !! Enfin bon, on va la garder……….

Christian

6

GETARIA ZARAUTZ 2017

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s