La Rochelle 27/11

img_0194

 

Gros temps annoncé sur la Rochelle en ce WE du 26/27 novembre, une déferlante de 11000 coureurs était attendue pour prendre possession des rue de la ville pendant le WE. Il faut dire qu’entre le 10km, la formule duo (rien à voir avec un site de rencontres, il s’agit de faire deux semi marathons…) ou l’épreuve reine du Marathon, le centre de la Rochelle allait voir passer du beau monde!

Et du beau monde il y en avait, le TLT était présent en force : Marie s’aligne sur le 10km (elle s’offrira le luxe de faire un 10 km en plus en cadeau bonus pour jouer la reporter / supporter sur le marathon). Audrey, Jérémy, Jean-Charles et Arnaud B s’alignent sur le Marathon.  Une grosse organisation, beaucoup de monde, une météo fraîche mais clémente, toutes les conditions étaient réunies pour que les grosses performances pleuvent.

Côté résultat on commence par Marie : elle réalise sa meilleure performance sur 10 km en signant un excellent 45’11 », améliorant son précédent record de plus de 2′, excusez du peu !! Elle termine à une magnifique 228e place au scratch et 8e par catégorie sur un total de 1864 finishers. Le prochain défi est tout trouvé ..!

Pour le marathon, Audrey passe la ligne d’arrivée avec le sourire (et sans avoir mal aux jambes … certains coéquipiers médisants seront très jaloux de cette performance…) et pulvérise sa précédente référence sur la distance en affichant un  très bon chrono de 3h49’48 » ce qui la met à une très belle 2570e place sur 5564 finishers.

Chez les garçons, Jérémy améliore lui aussi sa meilleure performance sur les 42km195 de plus de 15′, il termine en un temps canon de 3h13’32 », les 3h se rapprochent à grand pas !! En attendant il se classe à la 635e place… Respect !!

Jean-Charles ne se laisse pas prendre au piège du 37e kilomètre cette année, il le passe en le narguant sans même ralentir et file droit au but vers la ligne d’arrivée qu’il passera avec plus de 20′ d’avance sur sa précédente participation. Il signe un superbe 3h22’23 » ce qui le hisse à la 998e place.

Le seul à ne pas améliorer sa performance est Arnaud B, il termine en 3h14’39″… C’était son premier, ceci expliquant très certainement cela !!

Un énorme merci à Marie et à Jérôme, supporters en or de nos Marathoniens, ils ont dépensé sans compter une énergie de folie en encouragements / prise de tête pour définir les points optimums pour arriver à voir tout le monde un maximum de fois / sprints à VMA + 5 pour rejoindre les points résultants des prises de tête …

Tout le monde est revenu avec des souvenirs pleins la tête, plein les jambes aussi, et surtout une bonne bourriche d’huîtres locales à consommer sans modération pour la récupération.

TLT

10_ok

marathon_ok

Le récit de Jérémy :
Après un premier marathon bouclé en 3h28 un an plus tôt à Toulouse je retente l’expérience des 42km avec comme objectif 3h15.
Les trois mois de préparation sont maintenant terminés et tous les voyants sont aux verts: les différentes sorties ont été effectuées correctement, aucune douleur ne se fait sentir ni de fatigue particulière.
J’arrive à La Rochelle le samedi en fin d’après midi. Je passe récupérer mon dossard au village départ qui est bondé puis je rejoins le reste du Team. J’effectue une petite marche en ville pour me dégourdir les jambes avant la pasta party maison (made by Arnaud). On révise une dernière fois le parcours, les allures à suivre, les points de ravitaillement, etc.
Le lendemain, levé 6h. Le temps d’avaler un gâteau sport et nous partons en direction de la zone de départ. Dehors il ne fait pas chaud, ce qui complique le choix de la tenue: avec ou sans manches? On effectue un petit footing d’échauffement pour nous rendre au sas de départ. Avec un objectif de 3h15 j’ai droit à un accès au sas préférentiel, ce qui est agréable au regard du monde entassé dans les autres sas. Je repère le meneur d’allure des 3h15. Pas mal de monde se regroupe autour de lui pour écouter ses préconisations (pour info le Mr en question à un record personnel de 2h23 sur marathon, donc à priori il sait de quoi il parle!). C’est la dernière minute avant le départ; c’est marrant de voir comment beaucoup de coureurs se séparent de vêtements chauds et autres sacs poubelles et les jettent en boule dans le public!
C’est enfin le départ! Il me faudra 30 secondes pour passer sous l’arche, ce qui est finalement très peu. La population est dense, tant chez les coureurs que dans le public. J’arrive plus ou moins à trouver mon rythme et j’essaie de rester proche du meneur d’allure. Les premiers kilomètres passent sans difficulté. Pour éviter la cohue derrière le meneur je me glisse au devant et je commence à prendre de l’avance sur lui. J’essaie de regarder ma montre de temps en temps pour ne pas trop accélérer et me griller pour la suite.
A la fin de la première boucle de 21km tout va bien. J’aperçois Marie et Jérôme en bord de parcours, présents pour nous encourager. Du 21ème au 30ème kilomètre, ça va encore, mais les jambes commencent à tirer. Je suis toujours en avance sur le meneur d’allure (2 ou 3 minutes d’après ma montre).
Passé les 30/35km les choses se compliquent de plus en plus, les jambes deviennent douloureuses, ça tire dans le ventre et la démotivation se fait de plus en plus présente… Je souffle toute les 30 secondes: « c’est quand qu’on arrive? », « j’en ai marre! », « encore 10km! ».
Au 36km je me retourne et j’aperçois le meneur qui reprend du terrain! Gros coup de stress, j’essaie de me relancer car j’avais effectivement relâché mon allure. Je serre les dents et les kilomètres défilent tant bien que mal. Marie est toujours présente pour nous encourager, ça aide a tenir! Malgré la terrible envie de m’arrêter je tiens bon, et je ne ferai que quelques rapides pauses aux ravitaillements.
Sur les deux derniers kilomètres il y a foule dans le public! Impossible de craquer à cet instant et la ligne d’arrivée se dessine enfin. 3h14 au temps officiel, objectif atteint! Le meneur d’allure arrive quelques secondes après, avec Arnaud dans ses baskets!
Je trouve une chaise pour m’asseoir 5 minutes: quel bonheur! Difficile de re-marcher après ça, mais tout de même très heureux d’avoir bouclé ces 42km dans le temps que je m’étais fixé. Et puis j’ai droit à mon coupe vent estampillé « Marathon La Rochelle », ma médaille et ma bourriche d’huîtres!
Le reste de l’équipe arrive, tout le monde à réussi à tenir son temps, bravo à tous!
Malgré la difficulté ce fut une très bonne expérience.
Un pas de plus vers « la confrérie des moins de 3h »?
Jérémy.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s