Ariégeoise 25/06/2016

2016-07-11_15h22_402016-07-11_15h22_04

 

Le 25 juin dernier au départ de Tarascon sur Ariège avait lieu l’Ariégeoise. 4 cyclosportives au programme : l’Ariégeoise XXL (169 km pour 4378 de D+), l’Ariégeoise (153 km pour 3128m de D+), la Mountagnole (127 km pour 2733m de D+) et enfin la Passéjade (69km pour 915m de D+). Pour cette 21e édition, les coureurs étaient 5000 à se presser au départ, toutes compétitions confondues. Le temps un peu frais et humide pour la saison se maintiendra la plupart du temps… quelques gouttes en plaine et un petit crachin breton en haut des sommets pour nous rafraîchir!

Côté résultat :
Sur la XXL :
François FILLEAU termine en 7h12m44s et se place 149e , Jean-charles FAUCHERE en 8h28m36s et se place à la 569e position.

Sur l’Ariégeoise :
Jean paul GUILLER frais comme jamais termine en 6h28m33s et fini 314e.

Sur la Moutagnole:
Honneur aux dames, Marie-annick FAUCHERE ne traîne pas et fini en 6h01m24s pour une place de 506e, Nicolas ROLLAND en 6h07m25s ce qui lui fait une 582e place et Arnaud BARRE en 5h19m57s pour une 187e place.

 

Arnaud nous refait vivre sa course :

Retour sur le WE Ariégeoise 25/06/2016
Fin juin se déroulait dans l’Ariège la grande fête du vélo, le WE consacré à l’Ariégeoise. Une bonne représentation du TLT était présente. Quelques courageux sur l’Ariégeoise XXL (169km pour 4378 m de D+) : François F, Jean Charles, Jean Paul. D’autres plus raisonnables (ou pressés de goûter au repas de fin de course, on ne sait pas) sur la Mountagnole (127km pour 2733m de D+) : Marie, Nico, Arnaud.
Le matin, le réveil se fait de bonne heure histoire que chacun ai le temps d’engloutir son gatosport. Sortie de la tanière de l’ours pour Nico,Greg et moi même, on retrouve Marie et Jean Charles pour aller en convoi au départ des courses. Grosse organisation palpable, grosse fréquentation aussi : c’est un défilé ininterrompu de vélos qui se rend sur Tarascon… impressionnant!! Retour à la dure réalité lorsqu’on entend Nico nous dire qu’il a crevé …!! Damned, pas aujourd’hui, pas maintenant !! On laisse Jean Charles filer car il part avant nous, Marie l’accompagne. Nico revient à notre hauteur, problème de valve, il va tenter une « Mac Gyver » (le plus jeunes ne comprendront pas, tant pis pour eux …! )
On rejoint le départ de la Mountagnole avec Greg, pas de trace de Nico… les minutes passent puis on le voit enfin arriver, la réparation a l’air de tenir … on croise les doigts.
Les cyclistes s’entassent dans le sas, les sourires sont sur tous les visages … bonne ambiance ! On voit passer au loin le départ de la XXL, allez les gars, aller le TLT !!
Puis enfin c’est à notre tour, vider le sas prend un petit peu de temps mais enfin on passe la ligne de départ !! ça roule, ça discute, ça rigole, toujours la bonne ambiance. Concert de klaxons, déjà une foule nombreuse de spectateurs, les premiers encouragements : on se sent vraiment au cœur d’un événement !!
La première partie est roulante, on essaye de trouver un groupe qui roule à notre rythme. On a fait un pacte avec Greg avant de partir, on ne fait pas comme à la Castraise, on essaye de rester dans un groupe … OK on essaye … mais c’est dur, juste devant il y a toujours un groupe qui a l’air de bien rouler … aller juste un et on reste dedans … au final on remonte de groupe en groupe (note pour plus tard, partir devant, ça fera moins de groupes à remonter … ). Et dans un groupe on retrouve notre Marie, à l’aise, souriante (Marie est toujours souriante ceci dit..!), on discute et on roule un petit moment ensemble jusqu’au col de la croix de morts. Le groupe s’effiloche, chacun son rythme, mais une chose est sûre, on va tous avoir la tête dans les nuages, le plafond est bas aujourd’hui … vivement qu’on redescende, l’humidité, un petit vent, le frais qui commence à s’inviter … l’idée d’aller ramasser des champignons commence à poindre en moi .. mais non, on n’est pas là pour ça, on est là pour gravir Beille !!
La première difficulté est passée, on croise des visages connus … ça recommence à rouler, ça réchauffe, c’est toujours ça de pris !! Deuxième difficulté, le col des 7 frères. La reconnaissance préalable était utile, pas si simple! On le monte « tranquille », la route est encore longue!! Les paysages sont magnifiques, l’Ariège se livre peu à peu à mesure que nous faisons l’effort … L’Ariège ça se mérite !! Petite descente dans les bois, les bois c’est humide … rester concentré, toujours … mais les paysages sont … oui, magnifiques !! Le col de Marmare se profile, en tant que bon triathlète on met la plaque… on pousse et ça passe ! S’ensuit la route de la corniche, on voit au loin un petit village accroché au sommet d’un piton rocheux … décidément les paysages sont …. magnifiques ! On se dirige tout doucement vers la descente de Verdun, technique, rester encore plus concentré .. les panneaux annoncent l’approche des Cabannes, le point de départ de Beille .. tout le monde y pense, le géant n’est pas loin … On s’arrête au ravitaillement au pied de Beille, on s’allège, on s’alourdit (saucisson et fromage de pays, je fais des réserves pour la montée), on plaisante (les bénévoles sont top, organisation irréprochable !!) et c’est reparti. Encouragements à Greg, chacun son rythme mais une chose est sûre on va tous avoir la tête dans les nuages … C’est parti, ça grimpe quand même .. 🙂 on m’en a souvent parlé, maintenant j’y suis, ya plus qu’à comme on dit !! Les virages s’enchaînent, le dénivelé aussi, les sensations sont bonnes… le saucisson et le fromage aussi … au fait je ne vous ai pas dit, les paysages sont …. je ne sais pas j’ai la tête dans le guidon!!! .. je double pas mal de monde, une petite blague ou un encouragement à chacun, on voit les visages plus marqués .. au 4e kilomètre un cycliste me demande si on a fait la moitié … je n’ose pas lui mentir …
On continue, les cuisses chauffent mais pas trop, les kilomètres tombent mais pas trop non plus… je vois le panneau arrivée dans 3 km et j’entends derrière moi la tête de course de la XXL … Ego masculin ou envie d’avoir un but final, je me dis qu’il ne faut pas qu’ils me doublent … !! Je tombe une dent, je serre les autres …et en avant … dernier kilomètre, ça tient… je tombe encore une dent, je serre encore plus les autres, trop tard je vois le vainqueur de la XXL me dépasser (un peu plus que dépasser d’ailleurs … déposer est plus exact !! ) je l’encourage, me met dans sa roue, j’arrive à passer la ligne avec lui … c’est fait, j’ai gravit Beille !! Je sors tout doucement de ma course, chacun l’a gravit à son rythme mais une chose est sûre, on a tous la tête dans les nuages !! Le séjour sur le plateau se réduit au strict minimum, les champignons ne sont plus d’actualité, il fait beaucoup trop froid !! On enfile tout ce qui peut être chaud, les bénévoles découpent des cartons pour qu’on puisse se les glisser sous le maillot pour la descente… la descente est une horreur, pluie, froid, fatigue accumulée, tout le monde est crispé sur les freins … on n’a qu’un envie, arriver en bas en bon état … on fini par y arriver, vite chercher la voiture pour se changer .. on se réchauffe petit à petit … les sourires reviennent aussi petit à petit … l’Ariège s’est (un peu) livrée à tous les courageux, mais l’Ariège ça se mérite ! Une chose est sûre, cette course est une vrai fête, une fête avec des paysages …. somptueux !! 🙂
Au fond de moi, dans un petit coin de la tête, je garde tous ces paysages … mais j’ai aussi trois lettres qui reviennent sans arrêt … 🙂
Rendez vous l’année prochaine
Arnaud

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s